Attention : e-mails frauduleux

Plus d’informations concernant les e-mails frauduleux

Depuis un certain temps, des courriels frauduleux sont envoyés au nom de la police ou d’autres autorités. Les prétendus expéditeurs sont notamment le DFJP, des autorités de police telles que fedpol, des polices cantonales ou Europol ; il peut aussi s’agir de personnes, notamment les conseillères fédérales Elisabeth Baume-Schneider et Karin Keller-Sutter, la directrice de fedpol Nicoletta della Valle ou d’autres membres de la direction de fedpol. Vous trouverez ici les informations les plus importantes.

Expéditeurs :

En règle générale, les noms des conseillères fédérales Elisabeth Baume-Schneider et Karin Keller-Sutter ainsi que de la directrice de fedpol Nicoletta della Valle sont utilisés de manière abusive dans ces courriels frauduleux. Les noms des membres de la direction de fedpol ont également déjà été utilisés : Eva Wildi-Cortés, Yanis Callandret, Stéphane Theimer, Emre Ertan et Simon Spoerri.

Les expéditeurs masquent en partie leur adresse électronique pour qu’apparaisse le domaine d’un service officiel (par ex. bund-erklarung_nrXX@gs-ejpd.admin.ch). Souvent, une adresse fictive du service de messagerie Gmail est utilisée, par exemple chfedpolministere@gmail.com, service.eu.fedpol@gmail.com, bundeskriminalamt.bka.de@gmail.com, fedpolswitzerland.ch@gmail.com.

Contenus :

Dans la plupart des e-mails, les expéditeurs menacent d'engager une procédure pénale contre les destinataires parce qu'ils ont visité des sites web à contenu pédopornographique. Les expéditeurs demandent à être contactés et envoient généralement des pièces jointes au format Word ou PDF.

Que faire :

  • N’ouvrez pas les pièces jointes.
  • Ne répondez pas à ces e-mails.
  • Annoncez ces e-mails à l'Office fédéral de la cybersécurité OFCS.
  • Pour ne pas recevoir d’autres e-mails, vous pouvez marquer l’expéditeur comme spam et le bloquer.

Des informations générales sur le phénomène de prétendus courriels de menace émanant d’autorités sont disponibles sur le site de l'Office fédéral de la cybersécurité OFCS.

  • Il est également vivement recommandé de porter plainte. En portant plainte de manière systématique, vous soutenez la police dans sa lutte contre la cybercriminalité.
  • Pour se faire, veuillez vous adresser au poste de police le plus proche de votre lieu de domicile.
    • Dépôt de plainte numérique : avec la plate-forme Suisse ePolice, les plaintes en relation avec certains cyberdélits peuvent désormais être déposées en ligne dans 12 cantons (actuellement : AI; AR; BE; FR; GL; GR; LU; NE; SG; SZ; ZG; ZH.)

Dernière modification 06.02.2024

Début de la page

https://www.ejpd.admin.ch/content/fedpol/fr/home/aktuell/informationen/2022-06-21.html